Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 20:31
Published by weyd - dans Détails
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 15:54

Barbapapas.jpg

Published by weyd - dans Architecture
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 12:53

Angoisse_viabilisee.JPG

Published by weyd - dans Architecture
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 16:13

carillon.JPG

Le weekend dernier nous avons trouvé dans une brocante un carillon Kienzle Westminster nu.
Celui-ci nous sert maintenant de sonnette à l'entrée de service de la maison. Le bois du bardage faisant office de résonnateur, le son acoustique du carillon est audible dans l'ensemble de la maison. Une belle alternative à la cloche !

Published by weyd - dans Détails
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 08:49

chat_qui_boit.jpg

Pour les promeneurs amateurs de bons vins, voici une bonne adresse découverte par hasard, hier, à Coutances.
Il s'agit du CHAT QUI BOIT - 10, rue Gambetta (t. 0233 477 590) - un bistrot / cave tenu par un accueillant et sympathique gaillard qui connaît son affaire. Si j'évoque cette cave dans notre blog, c'est à la fois pour inaugurer des chroniques sur les alentours de notre maison (puisque son chantier est terminé depuis un moment) et parce qu'à cet endroit l'amateur éclairé pourra trouver des vins produits par l'un de nos vignerons préféré : Elian Da Ros, et de bien d'autres petits producteurs.

Published by weyd - dans Humeur
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 18:04

tonte.JPG

On ne s'en rend pas bien compte sur la photographie, mais aujourd'hui nous avons pu, pour la première fois depuis presque six mois, mettre les pieds dans le jardin sans nous embourber. Aussi, puisque l'herbe avait eu le loisir de pousser à foison, j'en ai profité pour tondre cette végétation abondante afin de transformer ce jardin presque sauvage en terrain de golf (puisque les taupes se sont chargées de ponctuer la zone par quelques trous savament organisés). Je pensais avoir noté à quelle date, l'an dernier, j'avais inauguré les tontes, mais si je l'ai noté ce n'est apparemment pas sur le blog de la maison. Dommage.

Pour compléter précisément le propos sur le terrain glouglou, il faut savoir qu'entre le 31 décembre et les semaines passée le vide sanitaire de la maison était inondé tant le terrain était saturé d'eau (c'était le cas chez tous mes voisins).

Published by weyd - dans Détails
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:39

Comme la population a triplé en quelques années, les anciens transformateurs électriques étaient saturés. Cela provoquait de régulières coupures de courant à l'origine de diverses mésaventures (ça m'a valu de griller l'alimentation de mon ordinateur, par exemple). Aussi, la commune a décidée de remettre les transformateurs à niveau.

Cette mise à niveau technique nous vaut aussi une mise à niveau esthétique des transformateurs, des plus cohérentes :

photo 1

- un transformateur, simili "maison bois" avec toit terrasse, en lisière de la végétation et des vieux murs;

photo 2

- un transformateur, simili "maison de constructeur" avec enduit "ton pierre de Caen" et toit à pentes, en plein centre des lotissements communaux.

Nous pouvons ainsi apprécier l'évolution du "style contemporain à tonalité écologique" dans le paysage de notre commune.

Published by weyd - dans Architecture
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 11:33

img_FB.jpg

A la suite de l'inauguration de la place Saint-Sauveur, à Caen, m'est venue une réflexion à propos de l'actualité et de la pertinence dans le paysage urbain des kiosques à musique, souvent considérés comme un détail désuet des anciens jardins publics. Cette réflexion n'est pas construite, juste anecdotique, mais la tendance minérale et désertique des nouvelles places dans les centres villes a fait resurgir cette architecture miniature dans mon esprit.

Vous trouverez ci-dessous le texte de présentation de ce qui est depuis un mois simplement une page Facebook que vous pouvez alimenter.

 

POUR UNE RÉINTÉGRATION DES KIOSQUES À MUSIQUE DANS LES NOUVEAUX CENTRES VILLES.

Aujourd'hui un grand nombre de municipalités construisent ou aménagent dans leurs nouveaux centres des places souvent minérales. Dans le même mouvement, plus rarement, des jardins publics surgissent.

L'aménagement de ces nouvelles places à destination des citoyens et à vocation conviviale, semble souvent limité en terme de mobilier urbain et d'architecture conviviale.

Dans l'histoire des places et jardins publics, le kiosque à musique avait une place remarquable : il s'agissait d'un repère, d'un lieu de rendez-vous, d'écoute, de découvertes musicales et de rencontres. En somme : un espace d'expression musicale, de convivialité et de lien social. Le kiosque à musique était un lieu d'expression, un point d'ancrage, un axe magnétique vers lequel convergeaient quotidiennement, ou les jours fériés, les citoyens.

Le kiosque à musique est aujourd'hui absent de ce paysage appauvri.

Aussi, nous devons imaginer l'implantation de kiosques contemporains, résultant d'un travail de recherche d'architecture, de design et d'urbanisme.

Ces lieux d'expression pourront alors à nouveau participer à la sensibilisation culturelle des habitants de la cité et, ainsi, devenir des espaces importants du dispositif d'émancipation citoyenne.

Published by weyd - dans Architecture
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 12:43

Barbapapas.jpg

A l'occasion d'un récent séjour dans les Vosges, j'ai pu redécouvrir un site exceptionnel dont je n'avais qu'un souvenir abîmé, dans la mesure où, la dernière fois que j'y étais passé (il y a quinze ans), celui-ci était dans un état de désuétude avancée.

Par la suite, le Motel construit en 1967 par Pascal Haüsermann, a été bel et bien abandonné.

Il y a peu, un groupe de personnes passionnées par l'œuvre de l'architecte, a racheté le site et a restauré l'ensemble des modules qui constituaient le Motel.

Architecture-4227.jpg

Architecture-4226.jpg

L'île aux bulles est aujourd'hui à nouveau un Motel dans lequel vous pouvez séjourner à l'occasion d'un passage dans les Vosges. Les différents modules ont été aménagés avec des collections d'objets 1950 / 1960 / 1970 et l'accueil est extrêmement sympathique. Vous pouvez aussi vous arrêter boire un coup au Café "L'utopie" et en profiter pour jeter un coup d'œil sur le parc et sa collection de sculptures.

www.museumotel.com

Published by weyd - dans Architecture
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 15:35

ramonage.JPG

Entre deux averses de grêle et de pluie (d'où l'aspect irrégulier de la façade) et quelques rayons de soleil, le ramoneur passe préparer le conduit de cheminée pour l'hiver à venir.

Published by weyd - dans Détails
commenter cet article

Présentation

  • : Une maison nous anime
  • Une maison nous anime
  • : Projet d'une maison individuelle commandée en 2007 par Astrid & Thierry Weyd à Marie-Pierre Bernard & Mickaël Tanguy, architectes. L'anagramme : "Une maison nous anime" a été créée par Jean-Claude Mattrat.
  • Contact

Notre projet

L'idée était de concevoir une maison simple avec un budget de primo-acquéreurs sans apport.
De plus la maison devait être adaptée à notre mode de vie ainsi qu'à nos activités professionnelles et associatives.
Nous voulions que notre maison soit conçue par un architecte, cela nous paraissait logique.
Ce projet est situé dans un lotissement, là où il n'est pas possible, à priori, de réaliser autre chose qu'une maison de constructeur (comme c'est le cas sur 90% du territoire national), ce qui correspond à la majorité des projets de constructions de maisons individuelles aujourd'hui.
Ainsi notre choix est pragmatique, il ne correspond pas à un idéal de vie mais à une approche concrète du paysage actuel de la maison individuelle.
Nous avons pu constater que les règlements de constructions sont absurdes mais se veulent raisonnables, ils prônent la notion d'harmonie, sans en connaître la définition, pour justifier une uniformisation et une pollution du paysage qui ne résulte que de l'intelligence des constructeurs à imposer leurs produits standards à un public qui manque de repères en la matière.
En outre, ces lotissements sont dessinés sur plans par des géomètres qui ne tiennent pas compte du paysage; il n'y a pas ou il y a peu de questionnements sur le tissu social, sur la relation avec le reste du paysage construit alentour et sur l'urbanisme.
Etant très investis dans nos activités professionnelles et associatives, il n'était pas question pour nous d'envisager l'auto-construction pour réaliser notre projet : notre maison est un lieu où nous vivons et où nous nous activons une grande partie de la journée, mais pas un projet de vie. Nous n'imaginions pas un jour nous faire construire une maison, nous n'en avions jamais rêvé : c'est le contexte immobilier actuel qui nous a placé dans cette perspective.
Cette démarche a été facilitée par l'intérêt que nous portons depuis une dizaine d'années à des réalisations d'architectes qui tentent de reconquérir le marché de la maison individuelle. Nous avions observé ces expériences avec sympathie car elles ne sont pas très éloignées, sur le fond, de la logique avec laquelle nous menons notre activité associative (les éditions cactus) depuis plus de vingt ans. De la même façon que certains architectes utilisent des techniques de constructions agricoles ou détournent des matériaux industriels au service de réalisation de maisons individuelles sur mesure, accessibles à tous, nous produisons des ouvrages mêlant différentes techniques d'impressions, industrielles et artisanales, de manière à réaliser des projets d'auteurs justes et rigoureux.
C'est pourquoi l'idée d'alternative, dans la logique modeste de battement d'aile de papillon, gouverne nos différents projets.
Même si actuellement une tendance se dessine vers ce type de construction, on peut observer qu'elle se limite à une iconographie séduisante dans des magazines qui font rêver. Nous ne nous reconnaissons bien sùr pas dans cette iconographie et nous observons l'immense écart qui existe entre l'image et la réalité du paysage.
Pour conclure : notre projet est un projet P à un endroit E qui n'a rien d'Utopique (c'est donc un PEU).
C'est un PEU constitué de toutes les particularités liées à la construction (cahier des charges des commanditaires, contraintes locales, accès aux matériaux, gestion des différents corps de métiers, investissement personnel, etc.) qui en font un projet d'architecte rigoureux.
Pour paraphraser Mies van der Rohe, nous pouvons espérer qu'un jour "le PEU devienne le PLUS".

"Faire de la poésie c'est mettre les pieds dans le plat la tête la première."
Christophe Tarkos

Recherche

Catégories